Fnac

17,80

Description

Peut-on échapper à son destin ? Chacun dans leur royaume, le prince Léonce et la princesse Léna décident de fuir un mariage d’État. Leur fugue se croise le temps d’une nuit laissant l’amour, la mort et le désir dicter leurs étranges lois. Le lendemain, chacun de leur côté, ils rentrent pour se marier, sans savoir qui ils sont l’un pour l’autre… avant que les masques ne tombent ! Fausse comédie fleur-bleue, véritable pièce punk-romantique, Léonce et Léna est une parabole acide sur l’inévitable destinée des hommes.   Autour du spectacle : Stage de théâtre intergénérationnel « adolescents et seniors » du lundi 6 au vendredi 10 février à l’auditorium de la médiathèque Jacques Ellul.Tarif 10 €. Sur réservation auprès du Kiosque culture & tourisme. Restitution publique le samedi 11 février à 20h30 à l’auditorium de la médiathèque Jacques Ellul. Tout public. Gratuit sur réservation auprès du Kiosque culture & tourisme. Représentations scolaires de Fantasio le jeudi 2 mars à 14h et le vendredi 3 mars à 10h et 14h(durée : 55 min).   Distribution : Une pièce de Georg Büchner (1836) Mise en scène : Thomas Visonneau Avec : Laure Coignard, Julie Lalande, Frédéric Périgaud, Marine Godon Lumières : Christophe Goguet Plateau : Gaëtan Dessemond Chef de chœur : Marion Dellcourt Chorégraphie : C. Brumachon et B. Lamarche Musique : Michaël Martin Costume/maquillage : Christine Ducouret   Production: Compagnie du Tout Vivant - Thomas Visonneau   Coproductions : OARA, La Caravelle – Marcheprime, Théâtre Ducourneau – Agen, Association Les 3aiRes – Rouillac – Ruffec – La Rochefoucauld, Théâtre Comoedia – Marmande, Théâtre Jean Lurçat – Scène nationale d’Aubusson, Théâtre de l’Union – Limoges   Soutiens : DRAC Nouvelle Aquitaine, Région Nouvelle-Aquitaine, Fonds d'Insertion professionnelle de L’Académie de l’Union – ESPTL   La compagnie Thomas Visonneau La Compagnie du Tout Vivant parcourt depuis 2014 les territoires de la Nouvelle Aquitaine pour défendre un théâtre contemporain, profondément actuel, accessible. Tout le travail de Thomas Visonneau vise à interroger le spectateur en lui faisant non pas réfléchir, mais ressentir sur la vie, sur la matière qu’il lui propose. Il s’agit de tenter de rendre TOUT Vivant, pour TOUS les vivants, par TOUS les moyens théâtraux possibles.