Fnac

19,00

Description

  Et le coeur fume encore est le second volet d’une investigation théâtrale de la Compagnie Nova sur les écritures et les pensées de la décolonisation et poursuit cette exploration des poétiquespolitiques. Avec lui, la compagnie se penche sur un autre contexte géopolitique, une autre aire culturelle dont l’histoire tragique a jalonné la seconde moitié du 20e siècle : celle de l’Algérie. Les écritures de Césaire, Damas et Senghor relèvent d’une quête identitaire, les langues de Kateb, Assia Djebar, Feraoun, Mammeri sont aussi à l’affût d’un peuple. Le choix du français est pour tous ces auteurs une revendication identitaire : il est utilisé comme un cheval de Troie pour pénétrer les cercles littéraires, culturels, institutionnels et aboutir à une reconnaissance. La conscience de participer à la modification des imaginaires, d’imposer un vocabulaire, un rapport à la langue, une mythologie nouvelle leur est commune.